Pourquoi blog t-on ?

Motivations profondes dans l'édition d'articles

Une réflexion sur l'état d'esprit des blogueurs de tout poils, le mien y compris

Est-ce parce que je doute (c'est toujours bien de douter), ou est-ce pour d'autres raisons plus profondes que j'ai l'envie de pondre un article sur l'état d'esprit et la véritable raison qui pousse les auteurs de blog à se multiplier ?

En effet, je constate une croissance exponentielle de gens qui créent ou qui ont créer des blogs. Ce qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire. Je trouve d'ailleurs que nous ne sommes pas assez nombreux et j'encourage tous les citoyens à entretenir un blog. Maintenant, tout dépend de nos motivations. Je ne me souviens plus vraiment pourquoi, j'ai voulu avoir mon premier blog moi qui n'y connaissais rien en internet.

Ecrire cet article est aussi un pense-bête pour moi. Avec le temps, je pourrai comparer mes écrits récents avec ceux plus anciens, me rendre compte de ce qui me motivait avant et maintenant. Tant que nous continuons à payer notre hébergeur, nos blogs restent en ligne, c'est à dire, visible, pour le monde entier même si la langue restreint le choix de ce monde, bien qu'il m'arrive souvent de lire des blogs en langue anglaise avec un outil de traduction.

Pourquoi d'autres blogs marchent mieux que le mien ?

Quand je dis, marche mieux que le mien, j'inclue, marche mieux que le vôtre. Je veux dire, pourquoi et comment font les autres pour avoir autant de commentaires ! C'est une histoire de compréhension dans le référencement mais pas seulement. Certains blogueurs malins ont rapidement su qu'ils devaient avoir des titres accrocheurs et des mots clés du même acabit. Ce que l'internaute cherche le plus sur internet, c'est tout ce qui touche au mot sexe. On est déjà mal barré dans nos articles, si on ne parle pas de sexe. Nos sujets deviennent plus pointus voir élitistes et on a moins de chance d'être lu. Qu'à cela ne tienne, suivant nos motivations, on peut et on doit se satisfaire d'être peu vu. D'abord, il faudrait déjà savoir ce que l'on voulait dès le départ !

Si on pense que l'on va devenir célèbre avec son blog et si l'on croit qu'on va gagner plein d'argent on risque d'avoir tout faux. Même avec le pouvoir d'internet, c'est comme dans la vraie vie. Un petit nombre devient célèbre et le gros de la troupe reste dans l'ombre.

Mes motivations sont minimes, elles me permettent de rester en vie sur la toile. Mes sujets d'articles en ce moment, outre le fait d'avoir raconter mes voyages, sont, je dirais, des coups de gueule sur les sujets de société.

Je me plains pour moi et pour les autres, je me plains pour la population. La population ne m'a rien demandé mais je persiste à éditer des articles contre nos élites, j'ai trouvé mon créneau comme d'autres trouvent le leur avec leurs blogs de cuisine ou de poèmes ou de petites fleurs..

Les blogs les plus vus sont des blogs qui ont déjà de la bouteille, c'est souvent des tutos, des explications détaillés sur le : "comment démarré avec tel logiciel ou tel CMS ou tel jeu ". Ils ont pas mal de commentaires. Certains, sont prêts lorsqu'un produit attendu par un maximum d'utilisateurs va sortir, comme par exemple, un nouveau produit de chez Apple, à écrire sur le sujet.

Comment émerger de la jungle des blogs ?

Il n'y a pas de recettes miracles si ce n'est que de lire d'autres blogs qui en parlent, il y a pléthore de sujets dans ce domaine, tous plus ou moins copiés les uns des autres qui vous explique comment obtenir un maximum de trafic sur internet, gratuitement ou en payant. Pourtant, le meilleur conseil est d'être soi-même dans la rédaction de ses articles.

Pour ma part, il ne sert à rien d'inventer ou de copier les autres. Si on a rien à écrire, on n'écrit pas. Si on sent que l'on à un sujet, et bien, on y va, on y met son coeur et on verra bien après.

Après, le tout est de savoir si pour vous, un article " réussit" est un article qui comporte X commentaires et qu'un article raté serait un article sans commentaire ! Je ne suis pas certain qu'il faille voir les choses de cette façon. Un article sans commentaire n'est pas systématiquement un mauvais article, il faut le laisser mûrir, il faut lui laisser du temps.

Ce n'est pas parce que nos sites web ne sont pas en première page des moteurs de recherche que nos sites ne valent rien, il faut se dire que nous sommes très nombreux et que nous ne devons pas toujours penser à la performance.

Chargement de la conversation