Demandez le journal

Journal

La page journal du site idée etc..


Sur cette page "spéciale" vous pourrez lire des articles disposés comme dans votre journal. A savoir, comme dans un journal vous aurez un titre qui attire l'oeil, le développement de l'article, parfois, une image, comme dans un journal.

La différence majeure, c'est que on pourra aller encore plus loin qu'un journal papier grâce aux liens. Certains on appelé ça : " Le journal du futur".


L'importance fondamentale des liens ; IMAGES ; AUDIOS ; VIDEOS et l'interaction vers d'autres sites web.

Dans un journal papier, il est impossible d'envoyer instantanément le lecteur, lire un autre journal ou magasine pour approfondir ses connaissances. Le lien dynamique qui permettrais cette chose est tout simplement impossible avec le papier.

Sur un site web ; c'est possible.

Oh! bien sûr, je ne suis pas journaliste. Vous n'allez pas trouver les nouvelles de votre région ici. C'est juste une manière différente de présenter mes réflexions sur des sujets divers et variées à la façon d'un journal. Et, comme quand je lis un journal, je ne lis que ce qui m'intéresse.

Donc, tout n'est pas à lire.



Agencement

L'agencement de la page en 3 colonnes (comme cité plus haut). On peut même dire ; en 4 colonnes puisque à droite on peut voir une quatrième colonne plus large que l'on nomme habituellement : Sidebar en anglais, ou : Barre latérale, en français.

Cette barre latérale me servira au fil de mes actualisations. En principe, on y met de la publicité mais, ça ne me dis rien d'en mettre pour le moment.

Cet agencement de type journal permet au lecteur de lire un article sans qu'il soit forcé de suivre les lignes de lecture d'un bout à l'autre de son écran. Sa lecture reste groupée.


Le SEO de la page

Autrement dit, la difficulté de référencé cette page contenant de multiples petits articles qui n'ont pas de points communs.

Pour moi, qui me considère toujours comme un électron libre et qui aime bien aller à contre courant de ce qu'il est bon de faire normalement lorsque l'on désire que sa page se trouve dans les premières places des moteurs de recherche, le problème ne se pose pas vraiment.

Je suis un amateur en matière de sites web, je suis un testeur et surtout, je ne me prend pas la tête.

Donc, comment bien référencé cette page afin que les visiteurs la trouvent facilement ?

Dans l'outil mis à ma disposition, par concrete5, je dois éditer plusieurs champs dont ce lui qui contiendra les mots clés.


Dans "Meta titre" je mets le titre de la page et dans " Meta description", la description de la page. C'est là que je dois décrire la page, ce qui veux dire que je dois faire le résumé le plus juste possible pour me positionner dans un domaine précis.

Hors, à part faire croire au visiteurs qu'ils vont lire un journal (ce qui est faux), je ne vois pas ce que je pourrais écrire.

Il y a bien le champ : " Meta mots clés"

Ce champs est destiné à mettre des mots clés en rapport avec la page.

Je ne vois que la solution d'inscrire les titres des articles pour les mots clés.

Résultat :

Un internaute viendra sans doute lire l'article où j'aurai notifié : "SEO" comme mot clé mais il se rendra compte que le reste des articles n'est pas en rapport avec le SEO.

Et puis, il faudra qu'il trouve l'article qui sera noyé dans la masse d'informations diverses.

Conclusion :

Ce n'est pas simple d'éditer une page en tenant compte uniquement d'un bon positionnement dans les moteurs de recherche.

Flatterie

Un peu de flatterie ou de pub, c'est au choix. En effet, dans cet encart, je tiens à présenter mes 2 autres sites web.

Je tiens à préciser que c'est en simple amateur que j'ai pu créer des sites web. Que ces sites ont peu de visiteurs, ce qui est un peu normal au vu de l'immense jungle des sites internet.

Avec les sites web m'appartenant, je m'amuse, je m'instruis.

Mon premier site web date de décembre 2014 et se nomme:

minded

C'est un site avec une base WordPress. Il est généraliste et traite de différents sujets.


minded un site de détente

Mon second site web est plus récent, il n'a que quelques mois et beaucoup moins de pages que le premier.

Cette fois, j'ai bien voulu écouter les conseilleurs sur le forum de WebRankinfo qui préconisent de se concentrer sur un sujet unique lorsque l'on ouvre un blog ou un site web.

C'est un site sur le développement durable, un sujet qui m'intéresse.

Ce site sous une base WordPress se nomme :

Logistique agglo


Ecologie et développement durable

Une idée, un contre pied pour le SEO

Une réflexion pour faire suite à l'article sur le SEO.

J'en parlais déjà il y a quelques temps sur mon autre site web.

En tant que débutant et en voulant n'en faire qu'à ma tête, j'édite mes sites web à ma façon. Pour me faire plaisir.

Je me dis : " je suis fier de ma réalisation, les internautes devraient venir voir ma page".

Cette réflexion ne doit pas être prise au pied de la lettre mais elle m'a souvent guidé ou influencé, elle m'a effleuré l'esprit.

 - " Comment ! J'ai la certitude l'impression d'avoir fait une page qui devrait être lue par de nombreux internautes et mes outils d'analyse me dise que j'ai eu 3 à 5 visites/jour seulement. C'est un scandale !

L'outil d'analyse doit être en dysfonctionnement, c'est pas possible autrement !"

Calmons-nous.

Nous sommes nombreux les petits blogueurs amateurs à nous rebeller contre le fait que nos réalisations ne soient pas vus par les internautes.

Il suffit de savoir que c'est normal et que c'est comme dans la vraie vie.

Il y a les élites et puis, il y a tout le reste.


Les encarts ou titres d'articles

Les encarts ou titres c'est ce qui attire l'oeil du visiteur. Sur 10 articles ou plus, suivant l'actualisation de cette page, 3 articles peuvent attirer votre attention grâce aux titres en gras.

Au gré de mes envies d'éditer un texte, je lui trouve un titre en rapport et j'ouvre un nouvel encart comme dans un journal. Il se peut que l'article soit long (parfois trop long) ou, au contraire, court, bien trop court. J'écris selon mon humeur du moment. Et rien ne m'empêche de reprendre un article déjà publié et d'ajouter d'autres arguments.

Vous remarquerez que les articles paraissent en entier et ne sont pas tronqués comme dans la présentation d'un blog où on ne lis que quelques lignes et si on veut en savoir plus, il faut cliquer sur :"lire plus".

C'est mon choix pour la présentation de cette page-ci.

L'inconvénient lorsque la page s'étoffera, c'est qu'il faudra scroller bien que ce ne soit plus réellement un inconvénient car les internautes sont habitués à le faire avec les réseaux sociaux.

L'avantage est qu'une fois cette page chargée, le visiteur aura de la lecture grâce à ces petits encarts. Et puis, il y a un bouton : "Haut de page" pour revenir au menu, pour ne pas se sentir perdu.


Essayons les boutons magiques

C'est quoi ces boutons magiques ?

Vous devriez lire (même vite fait) un autre article sur ce site-même pour comprendre ce que j'entend par " boutons magiques".

Et bien oui, je vous explique que j'agence cette page à la façon journal papier mais qu'en plus, je peux mettre des liens audio, vidéos etc..

Mais je peux aussi agencer mes textes en utilisant d'autres manières.

Sur cette page, il y a beaucoup d'écrits et il faut se servir de la barre à droite pour naviguer sur la page.

Et bien, j'aurais pu écrire tout ce qui est écrit sur cette page dans une présentation où vous n'auriez pas été obligé de scroller.

Ces boutons magiques sont des boutons de type modale ou accordéon, c'est à dire que au repos, ils ne prennent pas de place sur la page. Ce n'est que lorsque le visiteur clique sur le bouton qu'un texte ou une image ou une vidéo, apparaît subitement.

L'internaute s'intéresse-t-il à la disposition, à l’ergonomie d'une page à la beauté ou non de la technique employée ?

En principe, la réponse est non, l'internaute veut arriver rapidement à un résultat. On dit de l'internaute qu'il est impatient, qu'il trépigne qu'i est boulimique.

Je laisse ce genre d'adjectifs à ceux qui les disent. Ce n'est pas si simple que ça de ranger l'internaute dans des cases car l'internaute, c'est moi et c'est vous et je ne pense pas que nous soyons mauvais.


Bouton magique

Si vous pouvez lire cet article, c'est que vous avez cliqué sur le bouton magique de type modal.

Je me doute même que vous avez lu d'autres encarts avant de cliquer et que vous comprenez maintenant ce que je voulais vraiment vous dire.

Et oui, c'est magique !

Je ne m'en lasse pas.

Plus sérieusement.

Si à la place des articles que j'ai édités en entier sur la page journal je n'avais utilisé que ces boutons, la page serait petite et simple. Plus besoin de la faire défiler. Il n'y aurait eu que le nombre de boutons nécessaires masquant les articles et l'internaute choisirais sur quels boutons il devrait cliquer pour lire.

Pourquoi je persiste à dire que c'est un bouton magique ?

C'est vrai, ça fait gamin d'employé le mot magique.

Et bien ce n'est pas moi qu'il faut féliciter, je ne suis que l'utilisateur de ce type de bouton, j'ai juste appris à m'en servir. Non, ceux qu'il faudrait féliciter, ce sont les codeurs, les inventeurs, les fabricants du script.

Ils ont pensé à tout, il fournisse le bouton avec un outil d'édition complet. On peut tout ajouter avec ce genre de bouton.

On peut :

  • mettre du html
  • formater
  • ajouté un style personnalisé
  • modifier taille de texte, sa couleur
  • insérer liens, images, vidéos...

A la limite, (il faudrait tenter l'expérience) faire une page web complète avec un seul bouton. Cette page web paraîtrait vide, plus que sobre, sans aucun intérêt.

Et pourtant, une fois déployée, comme par miracle, on se retrouverait avec une véritable page web, bien documentée avec des couleurs, des liens et des images.

Vous fermez cette fenêtre avec la croix en haut à droite.

×

Vous pouvez commenter ces articles et même, les critiquer

Pour peu que les échanges soient constructifs.


Chargement de la conversation